Twitter Facebook RSS

Accueil > GNU/Linux, Développement, Planet-libre > Mon .vimrc : explications

22
octobre

Mon .vimrc : explications

Allez, puisque j'ai passé un peu de temps ce week-end à faire joujou avec vim, voici le rendu final de mon vimrc :

vimrc

Ce dernier est disponible à cette adresse.

Voici quelques explications sur son contenu. Avant toute chose, sachez qu'un commentaire dans un fichier .vimrc débute par une double-quote : ".

Activer la numérotation des lignes et la coloration syntaxique

set number
syntax on

La première commande permet déjà d'ajouter la numérotation des lignes à gauche de notre vim. C'est très utile, vous verrez. Ensuite, lorsque l'on édite régulièrement des scripts, que ce soit du php, ou du Bash, il est très utile d'avoir la coloration syntaxique de son code, c'est à cela que sert la seconde ligne !

De nouvelles couleurs

colorscheme koehler

La couleur de base de vim ne vous plaisant pas forcément, il ne serait pas du luxe de pouvoir la changer ! Heureusement, vim met à disposition un ensemble de "thèmes", qui se situent dans le dossier /usr/share/vim/vim72/colors/. Pour ma part, j'utilise koehler ! Bien sûr, il est également possible d'installer des thèmes venant d'Internet ;).

Jouer avec la souris

set mouse=a

Inutile si vous êtes sur un serveur, cette directive servira surtout aux desktops users, qui veulent faire de la sélection de texte avec la souris !

Ne pas taper à l'aveugle

set showcmd

Lorsque vous faites un couper-coller, vous utilisez la commande "2dd" ( couper 2 lignes). Seulement, votre "2dd" ne s'affiche nulle part ! Grâce à la commande showcmd, votre instruction s'affichera en bas à droite.

Avec l'autoindentation tu joueras

filetype plugin indent on

Cette ligne permet d'ajouter l'indentation automatique.

De tout, tu te souviendras

set history=100

Vous le savez surement, les commandes utilisables avec sont légions. Si vous voulez récupérer une commande entrée il y a quelques temps, rien ne vaut un bon historique. N'hésitez pas à mettre plus que 100.

Retrouver une parenthèse perdue

set showmatch

Grâce à showmatch, vous pourrez retrouver facilement l'accolade ou la parenthèse que vous avez ouverte quelques milliers de lignes plus haut. Très pratique pour les développeurs !

Bling bling, couleurs !

set hlsearch
set incsearch

La commande hlsearch permet de surligner les éléments recherchés, et incsearch permet de déplacer le curseur dans les résultats au fur et à mesure de la saisie (dans le genre de la recherche sous Firefox).

Bling bling sur la ligne courante

set cursorline
hi Cursorline ctermbg=darkgrey guibg=#771c1c cterm=none

Pour rapidement savoir ou l'on se trouve, on utilise cursorline, qui met en valeur la ligne où le curseur se trouve. Vous pouvez vous amuser avec les valeurs "ctermbg" et "guibg" !

Une recherche sans casse

set ignorecase

Pour désactiver la casse lors des recherches ;). Si vous voulez l'utiliser ocasionnellement, utilisez cette commande : /marecherche\c

C'est le paramètre \c qui spécifie une recherche sans respect de la casse ;).

Détection parfaite

filetype on

Lorsque vous éditez un fichier, VIM peut détecter automatiement le type de fichier, et adapter la coloration synntaxique.

É on écri sent photes !

set spelllang =fr
set spell
set spellsuggest =5

Voici quelques lignes qui vous permettront de corriger automatiquement vos textes...

Quelques raccourcis

iab <? <?php

Pour mettre en place des raccourcis assez sommaires, utilisez "iab". Lorsque vous tapperez "<?", ça sera automatiquement remplacé par "<?pphp" ;).

On se souvient de la dernière édition ?

if has("autocmd")
        filetype plugin indent on
                autocmd FileType text setlocal textwidth=78

        autocmd BufReadPost *
        \ if line("'\"") > 0 && line("'\"") <= line("$") |
                \   exe "normal g`\"" |
        \ endif
 endif

Utilisez ce petit morceau de script pour replacer le curseur là ou il était lorsque vous avez fermé vim. Très pratique en cas d'édition régulière d'un fichier ;).

Amusez-vous bien avec vim !

:

#1 - Le lundi 29 octobre 2012 @ 15:42 Jeremy a dit

Salut et un grand merci pour ce "pense-bête", concis et clair.
Vive VIM !
Jeremy

#2 - Le mercredi 31 octobre 2012 @ 10:14 Joel a dit

Merci pour ces astuces, je vais essayer de mettre à jour ma configuration sur le champs :)

Certains tweaks ont l'air bien pratique !!

Bonne continuation pour ton blog que je suis attentivement depuis un bon moment maintenant ;)

Joël

#3 - Le vendredi 02 novembre 2012 @ 13:57 chdorb a dit

Il y a un "p" en trop -> ça sera automatiquement remplacé par "<?pphp"

#4 - Le vendredi 02 novembre 2012 @ 14:52 Jeoffrey B. a dit

Merci chdorb, c'est corrigé ;).

#5 - Le samedi 03 novembre 2012 @ 14:30 Joel a dit

Merci pour ce retour sur la personnalisation de VI/VIM, je vais tout de suite tester cela pour voir ce que ça donne :)

PS : j'avais déjà poster un com il y a quelques jours, mais j'ai l'impression qu'il n'est pas passé ...

#6 - Le jeudi 29 novembre 2012 @ 13:55 Baronsed a dit

Pour la dernière édition, bien plus simple :
autocmd BufReadPost * '0
(c'est un appel de la marque 0 que vim pose automatiquement en quittant).

#7 - Le jeudi 29 novembre 2012 @ 14:19 Baronsed a dit

En fait ça a des conséquences étranges... je ne pouvais plus ouvrir de fichiers existants (les marques numériques sont valables sur plusieurs fichiers). Mieux vaut ne pas le recommander en fait.

J'utilise
au BufReadPost * exec "normal! g'\""

#8 - Le vendredi 26 juillet 2013 @ 11:06 YP a dit

Si ça peut intéresser qlq1 j'ai le mien ici: http://pastebin.com/LmJGxMDB

Les commentaires sont fermés.

^ Retourner en haut